Caractéristiques de la punaise de lit

Avant de s’atteler à la lutte contre les punaises de lit, il est important de bien comprendre le mode de vie de la
punaise de lit et ce, afin d’appréhender les principaux enjeux qui encouragent à une prise en compte globale et sérieuse du phénomène. Cette page retranscrit les éléments de la littérature scientifique sur les caractéristiques des punaises et se base notamment sur les publications du Centre National des Vecteurs desquelles les illustrations ont été tirées.

QU’EST-CE QUE LA PUNAISE DE LIT ?

Le terme punaise de lit englobe deux espèces, celle des zones tempérées, que l’on trouve dans les Alpes Maritimes et surtout en France, Cimex lectularius et celle des zones tropicales Cimex hemipterus. La punaise de lit est un insecte dit hématophage, c’est-à-dire qu’elle se nourrit exclusivement de sang humain ceci aussi bien pour le mâle que pour la femelle.

Les punaises de lit vivent la nuit et fuient la lumière. Elles se déplacent donc en règle générale la nuit et piquent lors du sommeil profond. La punaise de lit a des habitudes changeantes puisque le temps de digestion peut varier de 5 à 7 jours d’un insecte à l’autre . Elles se déplacent également en fonction de la disponibilité des humains présents ou non dans leur environnement proche. Une punaise peut se nourrir jusqu’à 200% de son poids à jeun.

Le traitement de la punaise est différent de celui des autres nuisibles puisque l'appât des punaises de lit est l'homme alors que les autres nuisibles peuvent être appâtés par des substituts de leur nourriture.

Quelques données de biologie:

Temps d’un repas sanguin  10 – 20 mn. Temps entre 2 repas (extrêmement variable) 3 - 15 jours
Espérance de vie d’un adulte  6 - 24 mois. Nombre total d’œufs pondus par une femelle adulte 200  500 œufs. Rythme de ponte d’une femelle adulte 5 - 15 œufs/jour. Temps du Cycle de vie (œuf à œuf) 40 - 70 jours. Délai de ponte après fécondation 3 - 10 jours. Temps d’éclosion des œufs 7 - 15 jours. Temps entre 2 stades larvaires (repas sanguin obligatoire)  3 - 15 jours.

La capacité de la punaise de lit à survivre à l’absence de repas (s’il n’y a pas de présence humaine) pendant 18 à 24 mois est un élément important rendant l’éradication de cet insecte difficile.

Trois éléments principaux attirent la punaise de lit : les émissions de CO2, la chaleur et l’odeur de l’être humain. Pour ces raisons, les punaises de lit se concentrent là où les humains restent au calme : lit, canapé, etc.

Le comportement d’agrégation des punaises de lit est marqué ; il est important pour leur survie en aidant au maintien d’un bon taux d’humidité.

Punaise de lit adulte

La punaise est ainsi composée de trois parties que sont la tête, le thorax et l’abdomen, et de 6 pattes. Bien souvent, c’est la comparaison avec la taille d’un grain de riz ou la taille et la forme d’un pépin de pomme plat qui sont utilisés pour visualiser une punaise adulte. Ces insectes sont visibles à l’œil nu.

Taille : entre 4 et 7 mm. Couleur : de brun foncé à beige claire. Forme : forme très aplatie. Durée de vie : 6 à 24 mois.

Les œufs de punaises de lit

La punaise adulte pond entre 5 et 15 œufs (3 à 10 jours après fécondation) par jour. En moyenne, une femelle pond généralement 200 à 500 œufs durant sa vie. Les œufs éclosent au bout de 7 à 15 jours. Taille : environ 1 mm. Couleur : beige clair. Température idéale pour son développement entre 14° et 27°C.

Punaises de lit et oeufs

Phases d’infestation.

L’infestation d’un site par des punaises de lit se fait en 4 temps qui sont définis par le Centre National des Vecteurs :

1 - l’introduction initiale des punaises de lit
Cette première phase est très peu détectable. Dans certains cas particuliers (établissements hôteliers), des contrôles de bagages par détection canine ont pu être mis en œuvre. Pour les logements, il n’existe pas à ce jour de solution permettant de limiter cette introduction en dehors d’une bonne information de prévention.

2 - l’installation de ces punaises de lit introduites
L’installation des punaises de lit se fera généralement à proximité des lieux de repos (lit, canapé). A ce stade la détection visuelle est improbable mais des piqûres remarquées le matin au réveil peuvent être une alerte pour l’occupant. Un ménage quotidien et performant (aspiration des œufs et des insectes) peut permettre d’éviter toute installation.

3 - la multiplication des punaises
Après quelques semaines d’infestation, la présence des punaises de lit devient visible. A ce stade sa détection visuelle est moins difficile puisque les insectes laissent des traces caractéristiques. Une démarche de lutte mécanique scrupuleuse et étendue dans le temps est nécessaire à mettre en place à ce stade.

4 - la propagation élargie
La propagation de l’infestation peut se faire aux autres pièces, voir aux logements mitoyens dans le cas d’habitat collectif. Ce processus peut se faire suivant les deux modes de déplacement de la punaise (passif et actif).

Traitement à la vapeur sèche

Afin de s’assurer une action efficace contre la punaise, la température émise par l’appareil doit être suffisante afin d’atteindre la température létale. Le temps d’exposition à la chaleur nécessaire pour tuer les punaises de lit sera d’autant plus court que la température émise sera forte.

L’efficacité de ce type de traitement sera d’autant plus importante qu’il sera appliqué directement sur les punaises de lit ou sur leurs lieux de repos. Cette technique peut être suffisante pour les infestations faibles à moyennes à condition d’être répétée régulièrement (tous les 2 jours par exemple) et dans tous les cas permettra cependant de réguler le niveau d’infestation, augmentant ainsi l’efficience d’autres traitements.

Les appareils disponibles dans le commerce émettent généralement une vapeur à 110°C. Des appareils plus performants (température de l’ordre de 180°C) sont disponibles mais plus coûteux.

Il est souhaitable de privilégier la vapeur « sèche » (faible taux d’humidité de la vapeur de l’ordre de (5 à 7% et haute température > 130°C) à la vapeur « humide », ce qui améliore l’efficacité mais aussi limite les éventuels dégâts aux objets fragiles à l’humidité (livre, papier peint...). De même, il est important de s’assurer que le flux d’air émis par l’appareil soit faible afin de limiter la dispersion des punaises de lit lors du passage de l’appareil. Enfin, la mise en œuvre doit être lente afin de permettre une bonne efficience du traitement.


Le coût d’un traitement (hors taxes)

Avec un insecticide BIOCIDES Traitement chimique quelles que soient les modalités.

Entre 210 et 400 € (jusqu’à 3 passages - le prix est fixe à partir du moment où la prestation est efficace même
s’il n’a suffit que d’un passage). Le prix varie en fonction de ce que l’on a préalablement défini (plusieurs niveaux d’infestation). Cet ordre de prix peut également être valable pour des prestations à techniques combinées
(mécanique + chimique). Le prix peut frôler la fourchette haute si la prestation de monitoring est incluse de
manière systématique.

VAPEUR SÈCHE.

entre 60 et 80 € de l’heure. Ce prix est indicatif car l’utilisation de la vapeur est souvent couplée à d’autres prestations mêlant des techniques complémentaires. Les prix seront très variables en fonction du temps passé par l’entreprise dans chaque pièce.

Il est très important de souligner que toutes les prestations ne se valent pas. En effet, il y a deux éléments qui
expliquent le delta important de prix : › Le protocole appliqué par le prestataire est plus ou moins renforcé, d’où la différence de prix (temps passé, qualité des produits utilisés, temps passé avec les occupants, etc.) et d’où la nécessité de bien préparer le protocole. Il existe une différence importante entre les 2 méthodes.